Salariée dans un Ehpad, elle se suicide après avoir appris la fin de son contrat aidé

Une femme de 43 ans, en contrat aidé à l‘Ehpad de Cunlhat depuis avril 2017 (Puy-de-Dôme) a mis fin à ses jours mardi 9 janvier à son domicile, soit le lendemain du jour où elle a appris que son contrat aidé était supprimé. En Auvergne sur les 300 contrats aidés de ce secteur 200 sont supprimés. La CGT a prévu en intersyndicale une journée d’action nationale le 30 janvier pour dénoncer la situation dans les Ehpad.

Suicides dans le milieu de la santé : « la CGT demande des sanctions »

Face aux suicides des professionnels dans les hôpitaux et les Ehpad, « la CGT demande des sanctions », explique Christophe Prudhomme, médecin urgentiste et membre de la Fédération CGT Santé et Action sociale.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *