Déclaration de la CGT du CHU, lors du rassemblement à NHE le 08/09/22

Le syndicat CGT du CHU à l’initiative de cet appel au rassemblement, auquel ce sont joint les syndicats FO et Sud, car en ce 8 septembre 2022, le Conseil de surveillance et la Direction générale organisent des festivités pour les 10 ans d’Estaing, comme si, ici au CHU de ClermontFerrand tout allait bien.

Comment comprendre un tel décalage entre ce que vivent les agents toutes catégorie confondues dans leurs conditions d’exercices et l’organisation de festivités sur le site d’un établissement où la souffrance des personnels n’a jamais été aussi importante ?

Comment comprendre cette désinvolture malgré les nombreuses alertes de la CGT dans toutes les instances, sur la maltraitance envers les personnels par l’absence d’effectifs en nombre suffisant et le non-respect des conditions de travail avec l’inévitable impact sur la prise en charge des patients pouvant conduire à la perte de chance des patients?

Monsieur le Directeur Général :

  • Comment pouvez-vous laisser dans la précarité des agents de catégorie C (ASH, AEQ, Adj Admin) présents depuis plusieurs années alors qu’ils sont sur des emplois permanents et ne pas respecter le principe de l’occupation de ces emplois par des fonctionnaires ?
  • Comment pouvez-vous laisser en souffrance l’ensemble des personnels des services qui n’ont pas les moyens de prendre en charge les patients dans de bonnes conditions? Les Urgences sont souvent citées comme étant un lieu indigne pour une prise en charge respectueuse des patients.
  • Comment pouvez-vous faire croire que ce n’est rien d’autre que vos décisions et l’absence de volonté qui conduisent les agents à partir pour se retirer de conditions de travail inacceptables?
  • Comment pouvez-vous cautionner le non-respect des rythmes de travail et des règles locales illégales pour la prise des congés des agents ?
  • Les restructurations sans concertation entrainant une désorganisation totale :
  • Nous savons dès aujourd’hui que la surface dédiée au service Urgences dans le cadre du projet GM3 sera insuffisante, alors pourquoi ne pas réagir tant qu’il est temps ?
  • Comment pouvez-vous ne pas prendre en compte l’avis des représentants du personnel lors de différentes instances, vous qui prônez le « dialogue social » à tout va ? Exemple le recrutement sans concours des Cat C.
  • Mr Braun, Ministre de la Santé, n’envisage pas de réouvertures de lits, d’embauches, ni la formation de milliers de soignants, non ! Par contre, il donne consigne de ne pas venir aux urgences ! Le Ministre préfère préconiser le recours aux heures supplémentaires, (comme certains syndicats), l’appel aux retraités, la multiplication de la télémédecine, le recours systématique aux centres 15 déjà surchargés.
  • L’hôpital est malade depuis plusieurs années, plutôt que de soigner les maux connus de tous, on « rustine ». L’attractivité en est un exemple flagrant, un hôpital ne peut fonctionner sans moyens humains.
  • Continuer et accélérer les restructurations telles que pratiquées aujourd’hui, a entrainé et accélère le phénomène d’épuisement moral, psychologique et physique du personnel ayant pour incidence des arrêts de travail, des burn-out en augmentation flagrante, des démissions, etc, … cela ne peut plus durer
  • La perte de chance pour les patients, faute de moyens humains, est bien la responsabilité du Gouvernement et de la Direction qui met en œuvre sa politique.

080922 Déclaration de la CGT du 8 septembre 2022

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.