Déclaration à la CME du 11 avril de la CGT

La situation des IADE du CHU de Clermont-Ferrand.

Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les membres de la CME,

Les représentants CGT souhaitent attirer votre attention sur la situation des IADE et l’impact de celle-ci sur l’activité interventionnelle.

A plusieurs reprises, Madame la Présidente, vous avez indiqué que l’absentéisme et le manque de professionnel paramédicaux avait un impact sur l’activité interventionnel. Depuis, plus de 2 ans la Médecine du Travail alerte la Direction sur la souffrance des IADE, en novembre dernier des CHSCT extraordinaire sur Estaing et Gabriel MONTPIED été demandés par les représentants du personnel en présence de la Direction mais également du Dr RACONNAT et du Dr LOUGNON, des IADE sont venus témoigner de leur souffrance en argumentant point par point.

L’absentéisme, le manque d’effectif, l’hyper polyvalence, les rythmes de travail, les méthodes managériales, l’impossibilité de concilier vie professionnelle et vie privé.

Le 17 décembre une rencontre a eu lieu avec le Directeur Général, et des engagements ont été donnés sur notamment la publication des postes vacants, le travail sur les horaires multiples, l’évaluation du travail en 10h et bien d’autres points. Tous ces points ont une similitude, le manque d’effectif alimenté par une réduction de ceux-ci depuis 2019 et l’absence d’anticipation des départs.

Le 21 mars, une rencontre avec la Direction a douché l’espoir d’une volonté réelle de la Direction Général de trouver des solutions pour enrayer l’hémorragie des départs, aucune annonce n’est parue de novembre à Mars.

Quand on ne cherche pas, on ne trouve pas… Les IADE n’en peuvent plus de ce mépris qui va jusqu’à l’organisation par l’encadrement de tirage au sort pour les congés, comment ne pas comprendre qu’il va encore y avoir des départs ?

Des projets médicaux nécessitant de la compétence IADE comme en cardiologie ont été validés mais aucun recrutement réalisé. Les alertes des acteurs en prévention sur la dégradation des conditions de travail, les chiffres des départs et la non publication d’annonce pendant des mois pour des recrutements sont des éléments factuels qui mettent en doute la sincérité de la Direction pour leur donner les moyens de répondre aux besoins, pour vous donner les moyens de réaliser vos activités.

Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs les membres de la CME au-delà des incantations des uns et des autres pour avoir les moyens d’assurer la prise en charge des patients mais aussi le respect de vos conditions d’exercices et de celles et ceux qui composent vos équipes êtes-vous sûr que la Direction réponde vraiment aux besoins ?

Déclaration CGT à la CME: 110422 Déclaration CGT sur la situation des IADE

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.