CTE 01 février 2022

DIALOGUE SOCIAL…

Le mépris du Directeur Général,

Une fois de plus, le Directeur Général a montré son mépris envers les personnels et leurs représentants en n’étant pas présent pour le CTE du 1er février 2022, ce CTE avait pourtant été déplacé pour les mêmes raisons.

Les organisations syndicales exigent que le Directeur Général soit présent pour évoquer les dossiers qui touchent les organisations et les conditions de travail de tous les personnels.

Il est inadmissible que le premier représentant du CHU ne préside pas les Instances qui décident des orientations de l’établissement.

Pour envoyer un message fort au Directeur Général, les organisations syndicales CGT – FO – SUD ont décidé de ne pas siéger à ce CTE.

Déjà en 2019, les organisations syndicales avaient refusés de siéger aux Instances (Hors CHSCT SAMU) pour marquer leur réprobation face à l’attitude de la Direction générale, aux manques de respect des Instances et des représentants des personnels.

Le Directeur Général s’était engagé à respecter l’organisation des Instances en présidant les débats et en répondant aux interrogations légitimes des agents à travers leurs représentants.

Pour ces raisons, les organisations syndicales CGT – FO – SUD refuseront de siéger aux CTE dès lors que le Directeur Général ne sera pas présent.

   Il décide des orientations….Il doit répondre aux représentants du personnel.

    Les secrétaires généraux.

    Pour CGT:  E. RODIER            Pour FO: P. GUYOT            Pour SUD: D. GIRAUDET

 

                                

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.