Mobilisation des personnels de Cardio A, B1 du CHU

Le mardi 25 janvier 2022, à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, SUD les personnels de Cardiologie A  et B1, après une mobilisation de pratiquement 2 mois, se sont rassemblés devant la Direction Générale.

Nous avons demandé à être reçu par le DG, mais celui-ci est parti à 14h00 voir le Préfet… le DRH est descendu nous expliquer que nous allions recevoir mercredi 26 janvier 22, un rdv pour ces 2 services.

Devant ce mépris, nous avons tous pris la décision de nous rendre à la mairie de Clermont Ferrand, afin de présenter les revendications des personnels de Cardiologie A et B1, à Monsieur BIANCHI.

Le Maire a reçu l’intersyndicale et les représentants du personnel du service cardiologie B1 et A du CHU en mairie. Présents lors de cette réunion: 1 délégué CGT, Sud, FO, 1 agent de Cardio A et B1.

1ère Revendication cardio A : Infirmière de nuit supplémentaire en cardio A + 1 infirmière en transverse du lundi au vendredi
(1 infirmière et 1 AS pour 28 patients)

2 ème Revendication cardio B1 : Infirmière supplémentaire de nuit pour constituer 2 binômes et 1 infirmière supplémentaire la journée pour faire 3 binômes
Niveau ASH : pas de remplacement, sanctuariser les 3 ASH (4 ASH pour 28).

3 ème revendication : services tournent en effectif minimum les weekends et les fériés constamment. Pas vivable. Besoin d’un agent transverse dans ces périodes.

4 ème revendication : Augmentation des effectifs sur les pools.

CONCLUSIONS :

  • Mr Bianchi  fait ce retour au DG
  • Rdv avec DG du CHU pas de la simple écoute, donner une date et prévoir des propositionsconcrètes pour répondre à l’urgence.
  • Désaccord sur politique en matière d’emploi, trop d’heures sup à transformer en postes concrets.
  • Syndicalistes feront un retour de la rencontre avec le DG a l’issue de la réunion.
  • Relai réseaux sociaux à faire par  : Minute de silence pour le service public de la Santé ce vendredi si possible. Cette minute de silence concernant « L’hôpital public se meurt » aura lieu tous les vendredis à 14h
  • Prise de parole de Mr Bianchi devant France 3 pour soutenir les agents.

l’intersyndicale et les personnels de Cardio ont rendez-vous vendredi 28 à 10h avec le Directeur Général

  • Reportage France 3 Auvergne 
En début de journal 1er sujet: https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/emissions/jt-1920-auvergne

 

  • Article La Montagne 
Depuis décembre dernier, une partie du personnel des services de cardiologie du CHU de Clermont-Ferrand est en grève à cause d’un manque d’effectif. Ce mardi, ils comptaient sur la tenue du Comité Technique d’Etablissement pour interpeller la direction.

Les revendications des grévistes des services A et B1 du CHU de Clermont-Ferrand réunis devant l’administration de l’hôpital ce mardi tiennent en une phrase : l’embauche de personnel supplémentaire.

Avec un seul binôme infirmière/aide-soignante la nuit pour 28 patients, Caroline Déat, aide-soignante en Cardiologie explique que la situation est très compliquée.

On voit nos équipes de nuit pleurer chaque matin, chaque soir quand ils arrivent.

Elle insiste sur le fait que si deux ou trois patients appellent en même temps, cela génère forcément de l’attente, ne pouvant pas être au chevet de tout le monde à la fois.

Les grévistes demandent des créations de postes

Dans le service de cardiologie A, les grévistes demandent l’embauche d’une infirmière supplémentaire la nuit mais aussi le jour. Ils réclament également la création d’un poste d’aide-soignante la journée avec le maintien de trois ASH, car l’un de ces agents de service hospitalier est souvent appelé en renfort dans un autre service.

Pour le service de cardiologie B1, où la télémétrie est en train d’être mise en place, ils souhaitent également du personnel supplémentaire. C’est un besoin au niveau des patients mais comme d’habitude, c’est un joli projet mais à effectifs constants.

En grève depuis le mois de décembre, les infirmières, aides-soignantes et ASH, réunis sous les bannières des syndicats CGT, FO et SUD, ont pu s’entretenir avec Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand. Le président de comité de surveillance du CHU leur a dit qu’il demanderait la mise en place d’une réunion avec la direction dans les prochains jours.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.