La CGT fait une requête en référé liberté contre le ministre des Solidarités et de la Santé

Attachée au dialogue social et aux règles qui le régissent, la Fédération de la Santé et de l’Action Sociale a comme volonté dans cette requête juridique de faire respecter sa représentativité issue des élections professionnelles dans la FPH de 2018, sa légitimité à représenter les salarié.e.s concerné.e.s, disposition qui devrait être étendue à toutes les organisations syndicales représentatives non signataires. Ceci pour être présente aux futurs échanges, consultations et négociations issus et qui découleront du protocole d’accord sur « Carrières et rémunérations » des personnels non médicaux et du Ségur de la Santé…

Suite communiqué ci-joint: http://www.sante.cgt.fr/IMG/pdf/cp81_sans_contact.pdf

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.