SEGUR: le compte n’y est pas !

Faute d’accord et de remaniement ministériel, le Ségur de la Santé est prolongé. Le nouveau 1er ministre, artisan de la T2A, est désormais en charge du déblocage de cette « négociation » car nous sommes très loin de nos revendications dont les 300 € réclamés par le front syndical. Le ministre doit donc revoir sa copie et les propositions indécentes.

Mardi 7 juillet, Mr CASTEX s’est invité à la dernière séance des négociations et a ajouté 1,1 milliard d’€ aux 6,4 milliards, portant l’enveloppe sur ce seul poste à 7,5 milliards d’€. Un montant qui pourrait permettre une revalorisation socle mensuelle de 175 €, selon les calculs de la CGT, pour qui une telle augmentation est encore « nettement insuffisante », loin des 300 euros demandés. Jean Castex aurait également proposé la création de 15.000 de postes seraient désormais sur la table.

Mais ces embauches seraient financées sur la même enveloppe que les revalorisations salariales. Ce à quoi s’opposent les syndicats.

Lire le tract de la CGT du CHU: 080720 le Ségur le compte n’y est pas!

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.