Journée de mobilisation des soignants : 16 juin 2020

Très grand rassemblement ce matin devant L’ARS DE Clermont Ferrand.

Le malaise du personnel de santé, c’était avant. Après la crise sanitaire, les malades et les morts, les soignants sont passés au stade supérieur : celui de la colère.

« On est dégoûtés, lâche cette infirmière du CHU de Clermont. J’ai des collègues qui préparent leur lettre de démission. Là, on est fatigués. Autant physiquement que moralement. »

Entre 11h30 et 13 heures, ce mardi 16 juin, ils étaient entre 700 et 800 à être massés devant les locaux clermontois de l’Agence Régionale de Santé, avenue de l’Union-Soviétique. Les chants et les slogans disent le principal :  « On vous soigne, ils nous saignent » ; « Les héros de Clermont sont pris pour des cons » ; « J’ai pas le Covid mais j’ai la rage ».

Nous irons jusqu’au bout, pour sauvegarder l’accès à la santé pour tous et pour dire que nous ne voulons plus travailler dans ces conditions dégradées

« Mais on sait que le Ségur de la santé n’est qu’une mascarade, disent les syndicats. Ce que l’on obtiendra, ce sera dans la rue. » Les trois mois que l’on vient de vivre ont peut-être agi en catalyseur d’un malaise qui était déjà là avant, avec de nombreux services en grève. Mais plus personne ne dit malaise : tout le monde parle de colère. « On s’est sentis trahis parce qu’on n’a pas été protégés face au Covid. »

Pas de médaille ni charité, des revalorisations de salaire, des ouvertures de lits, des embauches ET DU RESPECT !

Photos devant ARS: Merci USD 63

https://photos.app.goo.gl/SXZYrupuwyAYan3q6

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.