Salaires, pouvoir d’achat dans la Fonction Publique

LE CONSTAT :

Depuis 2010, gel quasi-ininterrompu du point d’indice

 

  • Soit moins 9 % de pouvoir d’achat au regard de l’inflation (150 à 300 euros par mois en moyenne).
  • Les mesures de résorption de l’emploi précaire dans la Fonction Publique achevées en mars 2018 sont catastrophiques seulement 25 % des ayants-droit ont été titularisés.
  • Le nombre de contractuels n’a cessé de progresser. Il approche des 30 % dans certains établissements.
  • Le projet de loi FP prévoit d’aggraver la situation en privilégiant le recrutement sous contrat, y compris pour le personnel de direction.
  • En 2018, plus d’un million d’agents de la FP sont payés entre le SMIC et le SMIC +10 %. C’est deux fois moins qu’il y a 20 ans
  • En 2018, un agent de catégorie B déroulant sa carrière complète sur deux grades connaît une amplitude indiciaire (indice de recrutement rapporté à l’indice sommital) de 56 %. C’était 72 % il y a 20 ans et pour une carrière moins longue.
  • Un agent de catégorie A (cadre et Bac+3) est aujourd’hui recruté 13 % au-dessus du SMIC. Il y a 20 ans, il était recruté 50 % au-dessus du SMIC !
  • 1 agent sur 5 dans la Fonction Publique est rémunéré entre le SMIC et SMIC+10 % !
  • Sans revalorisation du point d’indice :  le premier grade de la catégorie C sera recruté au SMIC en 2020, celui de la catégorie B en 2022 et pour la catégorie A en 2025 ou 2026 !

Lire la suite sur le tract:  170519 salaires, pouvoir d’achat

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.