Café de la colère pour Cardio B2


Café de la colère pour Cardio B2

 Quelques personnels du service de cardiologie B2 ont servi, mardi matin, le « café de la colère ». Une façon originale d’interpeller sur les conditions de travail à l’hôpital.
Quelques personnels du service de cardiologie B2 ont servi, mardi 24 janvier 17, le « café de la colère ». Une façon originale d’interpeller sur les conditions de travail à l’hôpital.

Quelques personnels, infirmières, aides-soignantes et ASH du service de cadiologie B2 du CHU de Clermont-Ferrand  ont offert, mardi matin dans le hall de l’hôpital, le « café de la colère ». Depuis le 15 novembre, ils sont en grève pour obtenir plus de moyens. En lieu et place du traditionnel piquet de grève, le personnel, soutenu par l’intersyndicale CGT FO Sud et Unsa, avait choisi la convivialité d’un café offert à qui mieux mieux.

Un petit café servi avec sourire aux personnels, visiteurs, patients…

Et cela a fait mouche ! La pétition de soutien a été largement signée par des soignants, des visiteurs, des patients… Et invité surprise, le nouveau directeur général de l’établissement a pris un café et apporté son obole à la caisse de grève qui sert à soutenir financièrement les grévistes. Il a, en outre, accepté de recevoir les personnels,  vendredi matin. Un rendez-vous que ne manquera pas la cardio B2 qui demande un aide-soignant supplémentaire les week-ends, le matin.

Le service cardio B2 est en grève depuis le 15 novembre pour obtenir plus de moyens.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.