Des mamans contaminées au streptocoque A à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand

Article La Montagne 20/04/17
La maternité du CHU Estaing à Clermont-Ferrand est confrontée à une infection nosocomiale depuis une semaine. Trois mamans ont été contaminées par des streptocoques A. Une soixantaine de patientes sont sous traitement antibiotiques préventif. Retour sur cette semaine particulière à la maternité en huit dates.

Jeudi 13 avril

C’est un jour chargé à la maternité Estaing au CHU de Clermont-Ferrand. Seize accouchements sont pris en charge contre dix à douze en moyenne par jour. Tout se passe bien.

Vendredi 14 avril

L’un des mamans ayant accouché la veille se plaint de forts maux de tête et de frissons. Sa température monte à 39, 4°, sa tension à 14. Des prélèvements sont effectués pour comprendre l’origine de l’infection.  Elle est traitée par antibiotiques. Les médecins parlent d’infection urinaire.

Samedi 15 avril

Les résultats des analyses de cette maman sont inquiétants. La bactérie est passée dans le sang, les reins sont touchés.Une seconde maman, ayant elle aussi, accouché jeudi 13 avril, présente des symptômes identiques. L’interne de service s’inquiète et attire l’attention des médecins. Des mesures d’hygiène sont mis en place, notamment le port du masque. Dans la journée, une troisième patiente, ayant elle aussi accouché le 13 avril, est à son tour malade. Des prélèvements sont aussi effectués.

Dimanche 16 avril

Pas de nouveau cas de fièvre mais les trois patientes atteintes présentent toujours de la forte fièvre.

Lundi 17 avril

Retour des prélèvements, il s’agit d’une infection aux streptocoques A. Le traitement antibiotiques est adapté. Des prélèvements sont effectués sur les bébés, ils ne sont pas malades mais un traitement par antibiotiques, sous perfusion, pendant cinq jours, est prescrit pour éviter toute contamination.

Les mesures d’urgences sont maintenues. Préventivement également, la totalité des patientes de la maternité sont également placées sous antibiotiques, par voie orale, pendant cinq jours. Celles qui étaient hospitalisées le 13 avril mais aussi celles qui sont entrées à la maternité depuis. Le dispositif sera réévalué demain jeudi. Un signalement est effectué à l’Agence régionale de santé (ARS).

Mardi 18 avril

Le mode de transmission, le laps de temps très court et le fait que les bébés soient indemnes laissent penser que la transmission a pu s’effectuer par un personnel de la maternité. L’analyse des tableaux de service du personnel de la maternité n’a pas permis de retrouver de soignants malades ou en arrêt maladie ayant travaillé le 13 avril. 

Un dépistage par prélèvements commence donc sous l’égide de la médecine du travail. Pour l’instant, aucun retour positif. Le matériel a aussi fait l’objet de prélèvements et les souches de la bactérie des trois patientes sont envoyées dans un laboratoire parisien pour être isolées et vérifier qu’elles sont bien identiques. Le médecin hygiéniste et le pédiatre rencontrent les familles à la maternité.

Mercredi 19 avril

L’état de santé des trois mamans contaminées s’améliore. Elles n’ont plus de fièvre. L’état de santé de l’une d’elles reste toutefois préoccupant à cause d’un trouble de la coagulation sanguine qui peut avoir des conséquences graves sur une patiente qui vient d’accoucher.

Jeudi 20 avril

Les médecins vont réévaluer le protocole de mesures d’urgence et adapter l’antibiothérapie. Les mesures d’investigation se poursuivent. Les trois mamans et leur bébé reste hospitalisés jusqu’à samedi et la fin du traitement antibiotique des bébés.

Cécile Bergougnoux La Montagne le 20/04/17

 

Communiqué de la part de la direction générale

La semaine dernière, trois patientes ont présenté une infection à streptocoque A à la maternité du CHU Estaing.

Les patientes concernées sont en cours de traitement et des mesures préventives ont été mises en place en collaboration avec le service d’hygiène hospitalière du CHU. La patiente ayant présenté l’infection la plus sévère a été mise en surveillance en service de réanimation et son pronostic vital n’est pas engagé.

Le streptocoque A est un germe que l’on retrouve dans la bouche de nombreuses personnes en bonne santé (environ 10 à 15 % de la population). Ce germe est parfois responsable de l’angine. Le traitement antibiotique est très efficace sur ce microbe.

Tous les enfants des mamans concernées sont en bonne santé. Aucun n’a été contaminé.

Dans le cadre du principe de précaution toutes les patientes sont informées et traitées par antibiotiques. Le port de masque par le personnel, en complément des mesures d’hygiène habituelles, évite tout risque de transmission.

Aucun nouveau cas n’est apparu et la situation est contrôlée.

Ces mesures préventives ont permis de poursuivre une activité normale à la maternité et en service de gynécologie.

Les structures de relai, médecins traitants, pédiatres et sages-femmes exerçant en ville ont été informées.

Une investigation est conduite par le service d’Hygiène hospitalière pour déterminer l’origine de ces infections.

Le service Communication

Imprimer cet article Télécharger cet article

2 réactions

  1. Je suis actuellement ds une maternité en isolement sanitaire pour contamination sterpto A. Quelle démarche pour poursuivre l’hôpital (je n’ai pas le germe ds la gorge)…ma joie d’accouch est volée.

    1. Bonjour,

      nous avons reçu votre commentaire, nous en discutons en bureau et je vous recontacte

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *